Photos récentes


Pages

Liens

Mots-clés

Archives

Ce site…

Mes aventures au pays du wifi

November 7th, 2010 at 4:07 pm by nono

Je suis depuis peu l’heureux utilisateur d’un netbook flambant neuf et ma foi de fort bonne facture. L’occasion de ressortir ma bonne vieille Apple Airport.

Sauf que l’Airport a quelques gros incovénients, à commencer par son âge canonique et ce qui va avec (en gros, elle parle 802.11b agrémenté d’un pitoyable chiffrement WEP). Surtout, elle n’est administrable qu’en utilisant un logiciel privateur, qui peut tourner sur un système pas trop hostile, certes, mais tout de même. Un de ces jours, j’y installerai Linux, mais en attendant je cherchais quelque chose d’un peu plus moderne.

Entre les considérations dont je vous assomme dans le paragraphe précédent et mon expérience avec OpenWrt, que j’utilise au boulot, j’ai donc décidé de m’offrir un nouveau routeur wifi. Mon premier choix s’était porté sur un TP-Link 1043 qui s’est malheureusement révélé à peu près introuvable en magasin. Dommage, 5 ports gigabit et un port USB, ça ouvre pas mal de possibilités. Je me suis donc rabattu sur le premier modèle venu, le sachant supporté par OpenWrt.

Bah non.

Raté.

Parce que monsieur Dlink ne trouve rien de mieux à faire que de vendre des machines différentes sous la même référence. Et OpenWrt sur un DIR-615 D1, (notez le D1, c’est important), bah ça marche pas. Ou plutôt si, ça marche depuis quelques jours, mais on sent bien que la peinture est encore fraiche.

Ce qui ne m’a pas empêché de m’y essayer, pensez bien, sinon ça ne serait pas drôle. Téléchargement, installation, tout comme dans le livre, tout marche très bien sauf le wifi. Pas que ce soit une idée fixe, mais quand même, sur un routeur wifi, ça peut être pratique, parfois. Pas grave, me dis-je, je vais réinstaller le firmware de Dlink et j’y reviendrai quand j’aurai un peu plus de temps.

J’en profite pour télécharger la dernière version du dit firmware, et c’est parti comme dans la doc : je copie mon fichier lefirmware.bin sur le routeur, et je tape la commande qui va bien :

mtd -e firmware -r write monfirmware.bin firmware

Important de s’en souvenir, de celle-là : elle casse très bien le routeur. Si, si, je vous assure. Un bon moyen de transformer un Dlink en D-brique.

Heureusement, monsieur Dlink a pensé à mettre un cheat code sur sa machine. Encore plus heureusement et contrairement à ce qu’on peut lire un peu partout, sur le DIR-615 en tout cas, c’est utilisable avec Firefox (en tout cas la version fournie avec Ubuntu 10.10). Bref, quelques clics plus tard, voilà mon DIR-615 revenu à sa configuration première avec un firmware marqué Dlink dessus. Juste une chose importante à retenir : le firmware de secours héberge bien un serveur web, mais il ne sait pas répondre à un ping. Ça peut surprendre au premier abord.

Et vous savez quoi ? Il a même gardé sa config. 🙂

Tags: , , , ,
Posted in geekeries


One Comment

 




XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>